Injecteur de PD (unité) Utilisation d'une pince ampèremétrique de courant faible de 0 à 60 ampères et de deux câbles BNC

Vous aurez besoin d'un PicoScope pour réaliser ce test.

Comment raccorder l'oscilloscope en cours d’essai : Injecteurs de PD (unité)

Localisation de la prise multiple de faisceau de câblage :

Le faisceau de câblage pour les injecteurs est accessible au niveau de la prise multiple ronde au dos de la culasse. Il peut être nécessaire de retirer la prise multiple en libérant la goupille de verrouillage, puis en retirant délicatement l’isolation du faisceau pour exposer le câble adéquat et effectuer les raccordements. Réinstallez la prise multiple et réparez l’isolation du faisceau une fois que les tests ont été conclus.

Canal A

Branchez la pince ampèremétrique de 60 A dans le canal A de l’oscilloscope. Réglez la pince sur 20 A et remettez-la à zéro. Placez la pince autour du câble positif de l'injecteur à tester - il peut être nécessaire de se référer au schéma de câblage du fabricant.

Canal B

Branchez un câble d’essai BNC de 4 mm dans le canal B de l’oscilloscope. Raccordez une sonde d'acupuncture à la connexion positive (colorée) du câble d’essai. Placez une pince crocodile noire sur la connexion négative (noire) et fixez-la à une connexion de terre appropriée dans le compartiment moteur. Inspectez le câble positif commun des injecteurs - il peut être nécessaire de consulter le schéma de câblage du fabricant.

Canal C

Branchez un câble d’essai BNC de 4 mm dans le canal C de l’oscilloscope. Raccordez une sonde d'acupuncture à la connexion positive (colorée) du câble d’essai. Placez une pince crocodile noire sur la connexion négative (noire) et fixez-la à une connexion de terre appropriée dans le compartiment moteur. Inspectez le câble négatif de l’injecteur à tester - il peut être nécessaire de se référer au schéma de câblage du fabricant.

Les connexions sont illustrées dans la Figure 1.

Exemple de formes d’ondes

Remarques sur les formes d’ondes

Canal A

Il présente le courant de l'injecteur. Au niveau du point d'injection, le courant augmente de zéro à environ 15 A, où il y a une brève interruption avant qu’il continue à augmenter à un peu plus 17,5 ampères. Le courant d'injection reste élevé pendant une courte période avant de diminuer à environ 11 ampères, puis il passe à une phase à impulsions multiples.

Canal B

Il présente le circuit sous tension de l'injecteur. Il est important de noter que les injecteurs sont commutés sous tension ; au niveau du point de départ de l'injection, la tension d'alimentation de batterie normale s’affiche à environ 14 V. La tension d'alimentation est modulée pour créer les phases d'injection pendant toute la durée de l'injection d'environ 2 ms.

Canal C

Il présente le circuit de mise à la terre de l’injecteur. À la fin de la période d'injection, la tension dans les enroulements électromagnétiques de l’injecteur tombe, et on observe une hausse de cette tension induite à environ 50 volts.

Informations techniques

Les injecteurs de l’unité électromécanique se trouvent à l'intérieur de la culasse, et le câblage traverse une prise multiple circulaire au dos de la culasse, jusqu’aux injecteurs individuels. Les injecteurs sont différents des injecteurs à rampe commune en ce que la pression élevée du carburant est générée par un culbuteur supplémentaire qui fonctionne depuis l'arbre à cames et agit directement sur les injecteurs pour comprimer le carburant, et donc il n'y a pas de pompe haute pression. Cette action génère une pression de 1 800 à 2 050 bars.

Ce système est appelé Pumpe-Düse (PD) par le groupe Volkswagen Audi.


La Figure 2 présente un injecteur d'unité Bosch, tel que ceux qui sont utilisés sur
les moteurs VWG 1.4, 1.9 ou 2.5.

La commande électrique diffère également de la rampe commune, car la tension d'alimentation est la tension normale de la batterie. La commutation des injections est effectuée par l'alimentation positive et non pas en contrôlant la voie de retour par la terre.

Comme avec tous les injecteurs modernes, il y a une phase d’injection pilote et principale pour contrôler le bruit et les émissions et pour maintenir une combustion efficace. L’augmentation du courant de l'injecteur de zéro à la valeur maximale est la période de l'injecteur pilote. La période du courant à impulsions multiples est la phase d'injection principale.

AT385-1(FR)

Déni de responsabilité
Cette rubrique d’aide est sous réserve de modifications sans préavis. Les informations contenues dans la présente sont soigneusement contrôlées et sont considérées être correctes. Ces informations présentent un exemple de nos études et conclusions, et elle ne constituent pas une procédure définitive. Pico Technology n’endosse aucune responsabilité en cas d’inexactitudes. Chaque véhicule peut être différent et nécessiter des réglages uniques en matière d’essais.