Débitmètre d’air - Câble chaud

Vous aurez besoin d'un PicoScope pour réaliser ce test.

Comment raccorder l'oscilloscope

  • Branchez un câble d’essai BNC dans le canal A sur le PicoScope.
  • Installez une grande pince crocodile noire sur la fiche noire (négatif) du câble d’essai et une sonde d’acupuncture ou de multimètre sur la fiche colorée (positif).
  • Placez la grande pince crocodile noire sur la borne négative de la batterie et examinez la borne de sortie du capteur de débit d’air avec la sonde à aiguille comme l’illustre la Figure 1. Si vous ne pouvez pas atteindre la borne ou la fiche avec une sonde, alors vous devez peut-être utiliser une boîte ou un câble de dérivation si vous en avez un(e) de disponible.

Avec l’exemple de forme d'onde affiché à l'écran, vous pouvez maintenant appuyer sur la barre d'espace pour commencer à observer les mesures en direct. Faites passer rapidement l’accélérateur du mode ralenti au mode plein gaz et observez la forme d'onde. Lors d’un test du débitmètre d'air, il peut falloir plusieurs tentatives pour mesurer la sortie avec la forme d'onde centrée à l'écran.

Exemple de formes d’ondes

Remarques sur les formes d'ondes

La sortie de tension du débitmètre d’air (AFM) doit être proportionnelle au débit d'air. On peut la mesurer sur un oscilloscope et elle devrait ressembler à l'exemple illustré. La forme d'onde doit être d'environ 1,0 volt quand le moteur est au ralenti, mais cette tension augmente quand le moteur accélère et le volume d'air augmente, produisant une crête initiale. Cette crête est due à l'apport d’air initial et baisse momentanément avant que la tension n’augmente à nouveau pour atteindre une autre crête d'environ 4,0 à 4,5 volts. Toutefois, cette tension dépend du degré d’accélération du moteur, et une tension plus faible n'indique pas nécessairement un défaut dans l'AFM.

Lors de la décélération, la tension chute nettement à la fermeture de la manette des gaz, réduisant le débit d'air, et le moteur retourne au ralenti. La tension finale tombe progressivement sur un moteur équipé d'une valve de régulation de ralenti, car le moteur revient progressivement au ralenti de base, car il s’agit d’une caractéristique anticalage. Cette fonction n’affecte normalement la vitesse du moteur qu’à partir d'environ 1 200 tr/min jusqu’au réglage du ralenti.

Une base de temps de 10 secondes est utilisée, ce qui permet à l'opérateur de consulter la sortie de tension de l'AFM sur un seul écran, du ralenti à l'accélération, puis le retour au ralenti. Le « hachage » sur la forme d'onde est dû au changement de dépression provenant des impulsions d'induction quand le moteur tourne.

Informations techniques

Cette forme de débitmètre d'air est, à bien des égards, mieux que le compteur conventionnel à volet à air, car elle offre très peu de résistance au débit d’air entrant. Le débit d'air massique se mesure par l'effet de refroidissement sur un câble chauffé qui est suspendu dans le passage d'air, et c'est l’effet de refroidissement du débit d'air sur le câble qui signale au module de commande électronique (ECM) la quantité d'air entrant.

L'AFM est, une fois de plus, situé entre le filtre à air et le papillon de gaz. Le composant contient deux câbles, l’un étant utilisé pour transmettre la température de l'air entrant et l'autre étant chauffé à une température élevée (environ 120°C) en y faisant traverser un courant faible. Pendant que l'air circule à travers le câble chauffé, il a un effet refroidissant sur le câble, ce qui entraîne un changement de température ; un petit circuit à l'intérieur du composant augmente le courant qui traverse le câble pour maintenir la température, et c'est la reconnaissance de ce courant qui signale à l'ECM le débit d'air massique.


Le courant fourni au câble chauffé change proportionnellement au débit d'air. Tout câble constamment chauffé forme une couche d'oxyde ; ainsi, pour nettoyer le câble après chaque déplacement, un courant traverse le câble chauffé à une température d’environ 1 000°C et brûle toute accumulation et s’assurant que le câble est propre pour le prochain démarrage du véhicule.

Plus de ressources sur l’Internet

Évaluation du débitmètre massique d’air

Cette vidéo présente comment il est possible d’utiliser PicoScope pour évaluer un débitmètre massique d'air. Tout d'abord, un bon débitmètre massique d'air sur une Ford Mondeo 2.0 est testé, puis une fuite d'air est simulée pour montrer l'effet sur le débitmètre massique d'air et la performance du moteur.

AT007-4(FR)

Déni de responsabilité
Cette rubrique d’aide est sous réserve de modifications sans préavis. Les informations contenues dans la présente sont soigneusement contrôlées et sont considérées être correctes. Ces informations présentent un exemple de nos études et conclusions, et elle ne constituent pas une procédure définitive. Pico Technology n’endosse aucune responsabilité en cas d’inexactitudes. Chaque véhicule peut être différent et nécessiter des réglages uniques en matière d’essais.