Allumage primaire (tension)

Vous aurez besoin d'un PicoScope pour réaliser ce test.

Comment raccorder l'oscilloscope

Canal A :

Branchez l’atténuateur x 20 dans le canal A de l’oscilloscope et raccordez un câble d’essai BNC à l'atténuateur. Placez une petite pince crocodile noire sur l’extrémité du câble avec un moulage noir (négatif) et une sonde à aiguille sur l’extrémité avec un moulage rouge (positif). Placez la petite pince crocodile noire sur le châssis ou la borne négative de batterie de la moto, comme l’illustre la Figure 1. Vérifiez les données de broches du fabricant pour les bornes de connexion primaires combinées du bloc de bobinage du module de commande électronique (ECM) de l’allumage et de l’injection. Effectuez un test inversé sur la broche de prise multiple correcte avec la sonde à aiguille, comme l’illustre la Figure 2. Veillez à ce qu'une bonne connexion soit faite jusqu’au câble ou jusqu’à la borne et à ce que la sonde ait transpercé l’isolation du câble et de la fiche.

Avec l’exemple de forme d'onde affiché à l'écran, vous pouvez maintenant appuyer sur la barre d'espace pour commencer à observer les mesures en direct.

Exemple de formes d’ondes

Remarques sur les formes d’ondes

La forme d'onde de l'allumage primaire est probablement l’une des formes d'ondes les plus importantes à surveiller, car sa condition est vitale pour la sortie de la bobine d'allumage.

Pour l’essentiel, trois zones doivent être respectées. Ces zones sont les suivantes :

  1. La hauteur de la ligne de tension induite. Elle devrait être d’au moins 200 volts et atteindre éventuellement jusqu’à 400 volts. Cette tension est déterminée par plusieurs facteurs, mais principalement par le courant dans le circuit (ampères)
  2. La longueur de la tension « sparkline ». Elle devrait être d'au moins 1,0 ms
  3. Les oscillations de bobine

Informations techniques

La forme d'onde de l’allumage primaire comprend les mesures prises sur le côté négatif de la bobine d'allumage. La voie de mise à la terre de la bobine peut produire plus de 350 volts.

Dans l'image principale, plusieurs sections nécessitent un examen plus approfondi. Dans la forme d'onde présentée, la ligne de tension horizontale au centre de l'oscilloscope a une tension relativement constante d’environ 40 volts, mais ensuite elle tombe brusquement dans ce que l’on appelle « l'oscillation de bobine ».

La longueur de la ligne de tension horizontale précitée est la « durée d'allumage » ou « durée de combustion » qui, dans ce cas, est de 1,5 ms. La période d'oscillation de bobine doit afficher au minimum 4 à 5 crêtes (supérieures et inférieures). Une perte de crête indiquerait qu’il faut changer la bobine par une autre avec des valeurs comparables.

Il n'y a pas de courant dans le circuit primaire de bobine jusqu'à la période de l’angle de contact, lorsque la bobine est reliée à la terre et la tension tombe à zéro.

La période de l’angle de contact est contrôlée par l'amplificateur d'allumage, et la longueur de l’ange de contact est déterminée par le temps qu'il lui faut pour développer environ 6 à 8 ampères. Quand ce courant prédéterminé est atteint, l’amplificateur arrête d’augmenter le courant primaire, qui est maintenu jusqu'à ce que la masse soit supprimée de la bobine, précisément au moment de l'allumage.

La ligne verticale au centre du tracé correspond à l’excédent de 350 volts, que l’on appelle la « tension induite ». Elle est produite par un processus appelé « induction magnétique ». Au moment de l'allumage, le circuit de mise à la terre de la bobine est supprimé et le champ ou flux magnétique tombe dans les enroulements de bobine. Cela induit alors une tension moyenne de 250 à 350 volts.

La sortie haute tension (HT) de la bobine est proportionnelle à la tension induite. La hauteur de la tension induite est parfois appelée « tension de crête primaire ».

Propositions de rectifications de formes d’ondes défectueuses

Une tension induite faible peut être causée par : une bobine d'allumage défectueuse, une mauvaise mise à la terre de l'amplificateur/l’ECM (module de commande du moteur) ou une réduction du courant dans le circuit.

Une durée d’étincelle (ou durée de combustion) plus courte que prévu peut provenir d’une bobine mal installée ou défaillante, ou d’une résistance excessive dans le circuit HT secondaire.

Une réduction des oscillations de bobine découle souvent d'un défaut de l’allumeur/l’ECM.

Données sur les broches

Notre véhicule d'essai était une moto Honda. Voici les données de broches de la prise multiple de l’ECM. Les données de broches sont spécifiques au fabricant et au modèle, et elles sont présentées à titre d’exemple uniquement.

ECM Data

AT115-2(FR)

Déni de responsabilité
Cette rubrique d’aide est sous réserve de modifications sans préavis. Les informations contenues dans la présente sont soigneusement contrôlées et sont considérées être correctes. Ces informations présentent un exemple de nos études et conclusions, et elle ne constituent pas une procédure définitive. Pico Technology n’endosse aucune responsabilité en cas d’inexactitudes. Chaque véhicule peut être différent et nécessiter des réglages uniques en matière d’essais.