Injecteurs - monopoint (courant) À l'aide d'une pince ampèremétrique de courant faible de 0 à 60 ampères

Vous aurez besoin d'un PicoScope pour réaliser ce test.

Comment raccorder l'oscilloscope

Branchez la pince ampèremétrique de 60 A dans le canal A du PicoScope. Sélectionnez la plage de 20 A et activez la pince ampèremétrique. Appuyez sur le bouton « zéro » avant de raccorder la pince au circuit.

La pince ampèremétrique doit être placée sur le câble d'alimentation de l'injecteur de carburant, comme l’illustre la Figure 1.

Exemple de forme d’onde de l’injecteur monopoint (courant)

Remarques sur les formes d'ondes

L’exemple de forme d’onde indique clairement que la forme d'onde est divisée en deux zones facilement définies. La première partie de la forme d’onde est responsable de la force électromagnétique qui soulève l’axe. Dans cet exemple, la durée nécessaire est d’environ 1,3 ms. À ce stade, on peut observer que le courant est maintenu à 1,3 ampère avant de tomber à zéro lorsque l’axe se ferme. Dans cette optique, on peut observer que la durée pendant laquelle l'injecteur est maintenu ouvert n'est pas nécessairement la même que celle qui est mesurée. Il n'est cependant pas possible de calculer la durée nécessaire pour que le ressort d’injecteur ferme complètement l'injecteur et couper le débit de carburant.
Ce test est idéal pour identifier un injecteur dont le solénoïde a une durée de réaction inacceptable. Un tel injecteur ne fournirait pas la quantité nécessaire de carburant, ce qui amènerait le moteur à tourner avec trop peu de carburant et, par conséquent, la tension du capteur lambda en serait affectée.

Figure 2

Informations techniques

La raison pour laquelle un injecteur monopoint est utilisé plutôt qu'une configuration multipoint est parfois difficile à justifier, et ne peut être due qu’à des considérations de coûts et de simplicité d’application. Un seul injecteur est utilisé (sur de grands moteurs, on peut utiliser deux injecteurs) dans ce qui pourrait sembler être un logement du carburateur.
Il présente une pression très faible (habituellement d’environ 1 bar) et on peut décrire l’atomisation du carburant comme minime ; elle s'appuie sur le mouvement de l'air dans le collecteur d'admission pour décomposer le carburant en petites particules prêtes pour la combustion.

Grâce à sa conception, l’avantage principal par rapport à un carburateur est qu'il est possible d’utiliser une sonde lambda pour s'assurer de maintenir la commande en boucle fermée. Il ne fait aucun doute que le système multipoint garantit une puissance de sortie supérieure du moteur du véhicule avec moins d'émissions de gaz d'échappement.
Du fait de la conception du système, on ne peut pas utiliser un débitmètre d'air conventionnel et un capteur de pression absolue est souvent employé.

AT038-2(FR)

Déni de responsabilité
Cette rubrique d’aide est sous réserve de modifications sans préavis. Les informations contenues dans la présente sont soigneusement contrôlées et sont considérées être correctes. Ces informations présentent un exemple de nos études et conclusions, et elle ne constituent pas une procédure définitive. Pico Technology n’endosse aucune responsabilité en cas d’inexactitudes. Chaque véhicule peut être différent et nécessiter des réglages uniques en matière d’essais.