Capteur de température du liquide de refroidissement

Vous aurez besoin d'un PicoScope pour réaliser ce test.

Comment raccorder l'oscilloscope

  1. Branchez un câble d’essai BNC principal ou un câble d’essai BNC PP718 dans le canal A du PicoScope.
  2. Placez une grande pince crocodile noire sur la fiche noire (négatif) du câble d’essai.
  3. Placez une sonde à aiguille sur la fiche colorée (positif) du câble d’essai.
  4. Placez la pince crocodile noire sur la borne négative de la batterie.
  5. Examinez le capteur de température du liquide de refroidissement avec la sonde à aiguille.

Les deux connexions sur le capteur sont la tension d’alimentation à environ 5 volts et le retour par la terre. C'est la première des deux connexions à effectuer.

Il est possible de faire d’autres connexions à l’aide de l’adaptateur de câble d’essai à deux broches TA012. Procédez à la connexion ci-dessus, mais sans sonde d'acupuncture ou multimètre, et surveillez les deux côtés des fiches blindées pour identifier le câble de retour du capteur. La connexion du capteur de température du liquide de refroidissement est illustrée dans la Figure 1.

Exemple de formes d’ondes

Remarques sur les formes d'ondes

Le capteur de température du liquide de refroidissement (CTS) est un appareil à deux câbles avec une tension d'alimentation d’environ 5 volts.

Le capteur modifie sa résistance avec l’évolution de la température du moteur. La plupart des capteurs ont un coefficient de température négatif (CTN), ce qui signifie que la résistance du composant diminue avec l’augmentation de la température. Le changement de résistance modifie la sortie de tension depuis le capteur, et il est possible de surveiller les éventuels écarts de cette tension sur l'ensemble de sa plage opérationnelle. Sélectionnez une échelle temporelle de 500 secondes, raccordez l'oscilloscope au capteur et observez la tension de sortie. Démarrez le moteur ; dans la majorité des cas, la tension démarre aux alentours de 3 à 4 volts. Toutefois, cette tension dépend de la température du moteur. Lorsque la température augmente, la résistance diminue, ainsi que la tension.

Le changement de tension se fait généralement en douceur. Si le CTS présente un défaut à une certaine température, seul un oscilloscope permet de le détecter de manière fiable.

REMARQUE : avec le système Simtec utilisé par GM/Vauxhall/Opel, il y a un stade auquel la tension change brutalement au cours de la période de réchauffage. Ce qui est décrit dans la section des notes de la page sur les formes d’ondes du capteur de température du liquide de refroidissement (GM/Vauxhall/Opel).

La première forme d'onde est mesurée sans filtrage et présente une grande quantité de bruit capté par le faisceau de câblage du moteur. La deuxième forme d'onde a été mesurée à l'aide d’un filtrage passe-bas (défini dans le menu Options de canal) avec une fréquence de coupure de 10 Hz.

coolant temperature sensor

Figure 2 - A typical coolant temperature sensor

Informations techniques

Le capteur de température du liquide de refroidissement (CTS) est un petit appareil à deux bornes, qui est chargé de signaler la température du moteur au module de commande de moteur (ECM). Ce signal détermine l’enrichissement au réchauffage et la vitesse de ralenti rapide du moteur.

Normalement, le capteur a un coefficient de température négatif (CTN), ce qui signifie que la résistance du composant diminue avec l’augmentation de la température. Un coefficient de température positif (CTP) n'est pas aussi fréquent qu’un CTN, et sa résistance relative aux fluctuations de température réagit à l’inverse.

Pour augmenter la maniabilité du véhicule et la performance sur des voitures datant d'avant 1992 sans convertisseur catalytique, il est possible de modifier la résistance en insérant une résistance en série avec le capteur de température du liquide de refroidissement

La valeur de la résistance doit être calculée avant son insertion. Cette modification ne peut pas être appliquée sur des moteurs équipés d'un convertisseur catalytique, car le tel que l'alimentation en carburant supplémentaire bouleverserait le fonctionnement correctif de la sonde d’oxygène.

Les capteurs sont spécifiques au fabricant et les sorties varient considérablement, bien que les unités puissent sembler identiques. Tout mauvais raccordement dans le circuit augmente la résistance en série et fausse les mesures au niveau de l’ECM. Une mesure de la résistance au niveau de la prise multiple de l'ECM le confirme.

AT015-3(FR)

Déni de responsabilité
Cette rubrique d’aide est sous réserve de modifications sans préavis. Les informations contenues dans la présente sont soigneusement contrôlées et sont considérées être correctes. Ces informations présentent un exemple de nos études et conclusions, et elle ne constituent pas une procédure définitive. Pico Technology n’endosse aucune responsabilité en cas d’inexactitudes. Chaque véhicule peut être différent et nécessiter des réglages uniques en matière d’essais.