Capteur de pression du carburant - diesel à rampe commune

Vous aurez besoin d'un PicoScope pour réaliser ce test.

Comment raccorder l’oscilloscope en cours d’essai : Capteur de pression du carburant - diesel à rampe commune

Branchez le câble d’essai BNC dans le canal A de l’oscilloscope. Raccordez une sonde à aiguille sur la fiche colorée (positif) du câble d’essai. Placez une pince crocodile noire sur la fiche négative (noir) et fixez-la à une connexion de terre appropriée dans le compartiment moteur. Menez un test inversé sur le câble de sortie du capteur.

Exemple de formes d’ondes

Remarques sur les formes d’ondes

Cette forme d'onde présente un test du circuit de carburant sur un moteur diesel à rampe commune, en utilisant le capteur de pression de rampe de carburant.

Le PCM fait varier la pression de rampe d’environ 280 bars au ralenti à 1 600 bars en plein régime et en charge. Le capteur est le composant de rétroaction dans une boucle de commande et informe le PCM de la pression dans le rampe. Le PCM peut alors indiquer à la pompe d’augmenter ou de diminuer la sortie en conséquence. Le PCM commande le régulateur de pression ou la vanne de dosage sur la pompe pour contrôler la pression de la pompe. Lorsque vous appuyez sur la pédale, le PCM calcule immédiatement la quantité de carburant à fournir au moteur en fonction de la vitesse, de la charge, etc. et la table d'étalonnage interne. Cette table d’alimentation en carburant concerne spécifiquement cette combinaison moteur/véhicule. Le capteur envoie une rétroaction continue de pression de rampe pour que le PCM puisse procéder presque instantanément aux ajustements éventuellement nécessaires de la pression.

Nous pouvons analyser les performances du système en traçant la courbe de la sortie du capteur par rapport au temps, en cours de démarrage, de fonctionnement, d’accélération, de maintien à pleine vitesse et de retour au ralenti. Enfin, nous désactivons le PCM et attendons qu’il passe hors tension (normalement environ 10 secondes après la désactivation). Le meilleur réglage de l’oscilloscope est sur une base de temps faible dans le mode enregistreur graphique.

La forme d'onde démarre à gauche juste après le déclenchement, où la tension est de 0,5 V, ce qui correspond à une pression de 0 bar. Le capteur procède ainsi pour fournir un contrôle de plausibilité : comme normalement, il ne devrait jamais indiquer 0 V, le cas échéant, cela indique une défaillance. Quand on démarre le moteur, la tension monte à environ 1,3 V, ce qui correspond à environ 280 bars, une valeur courante au ralenti. Nous appuyons ensuite à fond sur la pédale, et le PCM ajoute immédiatement une dose de carburant pour accélérer le moteur jusqu’au régime maximal, où il est maintenu par le régulateur de vitesse. Ensuite, la tension se stabilise à nouveau à une valeur plus faible, d’environ 2,5 V, jusqu'à ce que nous libérions la pédale pour un retour au ralenti, où la tension se stabilise à nouveau à 1,3 V comme au départ. Nous procédons ensuite à une désactivation et le moteur s'arrête. Observez comment le signal descend lentement jusqu’à 0,5 V sur environ 10 secondes, avant que le PCM ne passe en hors tension à proximité de l’extrémité droite de la forme d'onde. Si la tension chute très rapidement à 0,5 V, alors la pression résiduelle s’échappe trop rapidement, ce qui peut indiquer un problème avec le système — par exemple, un injecteur qui fuit ou une fuite de retour dans la pompe. N'oubliez pas que ce test est mené sur un moteur complètement déchargé. Sur un moteur à pleine charge, la partie centrale du graphique s'élève largement au-dessus de 2,5 V. Elle ne dépasse pas 4,5 V, car cela représente environ 1 600 bars. Encore une fois, il s’agit d’un contrôle de plausibilité sur le capteur : si la tension passe à 5 V (la tension d'alimentation du capteur), il pourrait y avoir un problème avec le capteur.

En effectuant ce simple contrôle, nous pouvons rapidement nous rendre compte de l'état général du système.

AT138-2(FR)

Déni de responsabilité
Cette rubrique d’aide est sous réserve de modifications sans préavis. Les informations contenues dans la présente sont soigneusement contrôlées et sont considérées être correctes. Ces informations présentent un exemple de nos études et conclusions, et elle ne constituent pas une procédure définitive. Pico Technology n’endosse aucune responsabilité en cas d’inexactitudes. Chaque véhicule peut être différent et nécessiter des réglages uniques en matière d’essais.