Capteur de pédale d’accélérateur

Vous aurez besoin d'un PicoScope pour réaliser ce test.

Comment raccorder l'oscilloscope

Branchez le câble d’essai BNC dans le canal A sur le PicoScope. Placez une pince crocodile noire sur la sonde noire (négatif) et raccordez-la à un point de masse adapté. Raccordez une sonde à aiguille au câble rouge (positif) pour tester l’une des connexions du potentiomètre dans la prise multiple du capteur de position de la pédale d’accélérateur, comme l’illustre la Figure 1.

Branchez le câble d’essai BNC dans le canal B sur le PicoScope. Raccordez une sonde à aiguille au câble rouge (positif) pour tester l’autre connexion du potentiomètre dans la prise multiple du capteur de position de la pédale d’accélérateur. Si un câble de dérivation automobile est disponible, il peut être utilisé à la place de la méthode de test à aiguille.

Exemple de forme d’onde - Double analogique

Remarques sur les formes d’ondes

Dans cet exemple, le capteur de position de la pédale d'accélérateur est du type potentiomètre. Il reçoit deux tensions de référence depuis le module de commande du groupe motopropulseur (PCM), qui compte deux câbles de terre et deux câbles de signaux qui renvoient une tension variable au PCM relativement à la position de la pédale d'accélérateur. La tension du signal renvoyée au PCM peut varier d'un fabricant à l’autre, mais elle ne sera probablement jamais supérieure à 5 volts.

Informations techniques

Avec l'augmentation du niveau de contrôle électronique et la diminution subséquente des pièces mécaniques mobiles, nous verrons inévitablement plus d'éléments contrôlés comme un « minimanche latéral ».

La manette des gaz en est un exemple. La majorité des véhicules actuellement en production n’utilisent plus de câble d'accélérateur, mais plutôt la position de la pédale d’accélération en conjonction avec un actionneur de commande d'accélérateur électronique qui intègre un moteur d'accélérateur électronique et un capteur de position du papillon.

La position de la pédale d’accélérateur est plutôt simple ou, plus couramment, deux potentiomètres rattachés à la pédale d'accélérateur. Quand on appuie sur l'accélérateur, un signal de tension est envoyé au PCM qui relaye la position réelle de la pédale d'accélérateur et donc la demande physique du conducteur. Du fait de cette entrée, le PCM génère alors une sortie vers l'actionneur pertinent ; dans ce cas, la commande d'accélérateur électronique. Comme il a été mentionné précédemment, la position de la pédale d’accélérateur comporte généralement deux potentiomètres. Ceux-ci sont employés pour agir comme un test de plausibilité et aussi pour garantir un degré de fonctionnement à sécurité intégrée.

Plusieurs méthodes sont utilisées pour générer le signal. La grande majorité se servent de la référence courante de 5 volts qui est utilisée à travers le système de gestion moteur. Les deux méthodes de génération de signaux les plus courantes sont les suivantes :

Figure 2

Le potentiomètre 1 génère un signal de 0,3 à 4,8 volts (tracé rouge sur la figure 2) et le potentiomètre 2 génère un signal de 0,5 à 4,8 volts (tracé bleu sur la figure 2). Avec une position de pédale d'accélérateur de 45 degrés, le potentiomètre 1 peut produire un signal de 2 volts et le potentiomètre 2, un signal de 3 volts, par exemple.

Figure 3

Le potentiomètre 1 génère un signal de 0,3 à 4,8 volts (tracé rouge sur la figure 3) et le potentiomètre 2 génère un signal de 4,8 à 0,3 volts (tracé bleu sur la figure 3). Avec une position de pédale d'accélérateur de 0 degré, le potentiomètre 1 peut produire un signal de 0,5 volt et le potentiomètre 2, un signal de 4,5 volts.

Lors de la réception des signaux de cette manière, le PCM est capable d'assurer que les informations sont exactes ; par exemple, si l'angle de position de la pédale d’accélérateur est de 45 degrés, alors le potentiomètre 1 produit 2 volts et le potentiomètre 2, 3 volts. En cas d’écart par rapport à ces valeurs, alors le PCM détecte un dysfonctionnement éventuel et enregistre un code de défaut. Si une voie du potentiomètre défaille, alors, une fois de plus, le PCM est capable de le détecter et de fonctionner en mode à sécurité intégrée ou en mode d'urgence, souvent en augmentant le fonctionnement du ralenti, en limitant le papillon des gaz et en allumant le témoin d’anomalie. L'utilisation de deux potentiomètres permet également au PCM de surveiller la vitesse à laquelle l'accélérateur est enfoncé et fermé, et la position du papillon contrôle ainsi l’alimentation en carburant en conséquence.

Formes d’ondes défectueuses - dépannage

Si vous pensez qu’il y a un problème avec le signal, testez le câblage entre le PCM et la position de la pédale d’accélérateur.

Assurez-vous que l’alimentation et la masse du PCM sont appropriées selon les besoins.

Testez la position de la pédale d’accélérateur (débranchée) avec un ohmmètre.

Données sur les broches

Exemple de données sur les broches

Testé sur un Smart Forfour 1.1 essence 2005 MY.
Composant Hella
Connecteur à 6 broches

Broche 1 = tension de référence de 2,5 V (jaune/rouge)
Broche 2 = tension de référence de 5,0 V (jaune/vert)
Broche 3 = tension de signal, environ 1 V avec le papillon des gaz fermé et 3,8 V avec le papillon des gaz ouvert (gris)
Broche 4 = 0 V terre (brun/blanc)
Broche 5 = 0 V terre (brun)
Broche 6= tension de signal, environ 0,5 V avec le papillon des gaz fermé et 1,8 V avec le papillon des gaz ouvert (rose/noir)

Tous les chiffres indiqués sont approximatifs et mesurés par un test à aiguille avec l’allumage activé et la prise multiple raccordée.

Remarques sur les formes d’ondes

Ce capteur analogique/numérique de position de la pédale d’accélérateur produit une tension analogique (canal A, tracé bleu) et une sortie numérique (canal B,tracé rouge). La tension analogique est simplement proportionnelle à la position de la pédale, comme dans la forme d'onde précédente. La tension numérique est une séquence d'impulsions d’environ 12 volts de largeur variable. La largeur de chaque impulsion est proportionnelle à la tension analogique à ce moment-là, comme l’illustrent les Figures 5 a, b, c.

AT063-2(FR)

Déni de responsabilité
Cette rubrique d’aide est sous réserve de modifications sans préavis. Les informations contenues dans la présente sont soigneusement contrôlées et sont considérées être correctes. Ces informations présentent un exemple de nos études et conclusions, et elle ne constituent pas une procédure définitive. Pico Technology n’endosse aucune responsabilité en cas d’inexactitudes. Chaque véhicule peut être différent et nécessiter des réglages uniques en matière d’essais.