Capteur d’allumage du distributeur - Inductif

Vous aurez besoin d'un PicoScope pour réaliser ce test.

Comment raccorder l’oscilloscope en cours d’essai : un capteur d’allumage inductif du distributeur

Le raccordement peut varier selon la configuration du distributeur. Soit l’amplificateur est monté directement sur le corps du distributeur, soit il est monté à distance en divers points.

Si l'amplificateur est monté à distance :

Branchez un câble d’essai BNC dans le canal A sur le PicoScope, placez une sonde à aiguille sur le câble d’essai avec la moulure noire (négatif) et une sonde à aiguille sur le câble d'essai avec la moulure rouge (positif). Menez un test inversé sur la prise multiple à deux fils du câble volant inductif de remontée sortant du corps du distributeur, comme l’illustre la Figure 1.

Si l'amplificateur est monté sur le corps du distributeur :

Retirez l'amplificateur, fixez deux petits câbles volants sur les connexions de sortie du capteur d’allumage et réinstallez l'amplificateur (si vous souhaitez tester le capteur d’allumage pendant que le moteur tourne).
Branchez un câble d’essai BNC dans le canal A sur le PicoScope, placez une petite pince crocodile noire sur le câble d’essai comportant la moulure noire (négatif) et une petite pince crocodile rouge sur le câble d’essai comportant la moulure rouge (positif). Fixez les deux pinces crocodiles sur les deux câbles volants courts.

Comme on le voit dans l'image prédéfinie de l’oscilloscope et dans l'exemple sur cette page, la forme d'onde a été stabilisée à l'aide d'un déclencheur descendant.

Exemple de formes d’ondes

distributor pick-up inductive waveform

Remarques sur les formes d'ondes du capteur d’allumage inductif du distributeur

Ce type particulier de capteur d’allumage génère son propre signal et ne nécessite donc pas de tension d’alimentation pour l'alimenter. Reconnaissable par ses deux connexions électriques, le capteur d’allumage est utilisé comme un signal pour déclencher l'amplificateur d’allumage ou le module de commande électronique (ECM).
Quand le rotor métallique tourne, un champ magnétique est modifié, ce qui induit une tension de courant alternatif (CA) depuis le capteur d’allumage. On pourrait décrire ce type de capteur d’allumage comme un petit alternateur, car la tension de sortie augmente quand le rotor métallique s’approche de l'enroulement, tombant brusquement à zéro volt lorsque les deux composantes sont alignées et produisant une tension dans la phase opposée quand le rotor passe. La forme d'onde est appelée une « sinusoïde ».

La tension générée par le capteur d’allumage est déterminée par plusieurs facteurs, à savoir :

  • Vitesse du moteur - la tension générée est aussi faible que 2 à 3 volts en cours de démarrage et passe à plus de 50 volts, à des vitesses de moteur plus élevées.
  • La proximité entre le rotor métallique et l’enroulement du capteur d’allumage. Un entrefer moyen est de l'ordre de 8 à 14 millièmes de pouce, un entrefer plus grand permet de réduire l'intensité du champ magnétique reçue par l'enroulement, et la tension de sortie est réduite par la suite.
  • La force du champ magnétique offerte par l'aimant. La force de ce champ magnétique détermine l'effet qu'elle a quand elle « coupe » à travers les enroulements et la tension de sortie est réduite en conséquence.

Informations techniques

Ce type particulier de capteur d’allumage génère son propre signal et ne nécessite donc pas de tension d’alimentation pour l'alimenter. Reconnaissable par ses deux connexions électriques, le capteur d’allumage est utilisé comme un signal pour déclencher l'amplificateur d’allumage (ou l’ECM).

Quand le rotor métallique tourne, un champ magnétique est modifié, ce qui induit une tension de courant alternatif (CA) depuis le capteur d’allumage. On pourrait décrire ce type de capteur d’allumage comme un petit alternateur, car la tension de sortie augmente quand le rotor métallique s’approche de l'enroulement, tombant brusquement à zéro volt lorsque les deux composantes sont alignées et produisant une tension dans la phase opposée quand le rotor passe.
Cette forme d'onde particulière est appelée une « sinusoïde » ou « onde sinusoïdale ».

La tension générée par le capteur d’allumage est déterminée par plusieurs facteurs, à savoir :

  • Vitesse du moteur - la tension générée est aussi faible que 2 à 3 volts en cours de démarrage et passe à plus de 50 volts, à des vitesses de moteur élevées.
  • La proximité entre le rotor métallique et l’enroulement du capteur d’allumage. Un entrefer moyen est de l'ordre de 8 à 14 millièmes de pouce, un entrefer plus grand permet de réduire l'intensité du champ magnétique reçue par l'enroulement, et la tension de sortie est réduite par la suite.
  • La force du champ magnétique offerte par l'aimant. La force de ce champ magnétique détermine l'effet qu'elle a quand elle « coupe » à travers les enroulements et la tension de sortie est réduite en conséquence.

Il existe deux types de capteurs d’allumage magnétiques permanents, que l’on appelle « annulaire» et « bras ». Le facteur distinctif entre les deux types est que le capteur d’allumage à bras ne comporte qu’un seul point de rélucteur, tandis que l’annulaire comporte un point rélucteur par cylindre.

Le capteur d’allumage est systématiquement installé sur l'arbre de distributeur et entraîné depuis l'arbre à cames. Il est possible de les tester de plusieurs façons en utilisant un multimètre ou un oscilloscope.

La Figure 2 présente un schéma de capteur d’allumage de distributeur de type inductif annulaire.

AT019-2(FR)

Déni de responsabilité
Cette rubrique d’aide est sous réserve de modifications sans préavis. Les informations contenues dans la présente sont soigneusement contrôlées et sont considérées être correctes. Ces informations présentent un exemple de nos études et conclusions, et elle ne constituent pas une procédure définitive. Pico Technology n’endosse aucune responsabilité en cas d’inexactitudes. Chaque véhicule peut être différent et nécessiter des réglages uniques en matière d’essais.