Bus de données du véhicule (FlexRay)

Vous aurez besoin d'un PicoScope pour réaliser ce test.

Comment raccorder l'oscilloscope

Pour les signaux haute vitesse comme ceux qui sont utilisés sur le réseau FlexRay, vous devez utiliser des sondes à haute vitesse (Figure 1), fournies avec le kit de diagnostic avancé. Les câbles BNC à 4 mm qui sont utilisés pour des signaux normaux ne conviennent pas. Branchez une sonde à haute vitesse sur le canal A de l'oscilloscope, et l'autre sonde à haute vitesse, sur le canal B. Raccordez la pince crocodile depuis chaque sonde à un point de masse (terre) approprié sur le châssis. Identifiez les broches FlexRay-High et FlexRay-L à un point accessible sur le réseau FlexRay. (Généralement au niveau du connecteur de prise multiple à chaque ECI sur le réseau). Inspectez soigneusement l'arrière du connecteur de prise multiple à l'aide du canal A pour FlexRay-High et du canal B pour FlexRay-Low.

Exemple de formes d’ondes FlexRay

Remarques sur la forme d'onde FlexRay

La forme d'onde FlexRay ci-dessus est un zoom de détail du message FlexRay et permet de visualiser les changements d'état individuel. Cela permet de vérifier la nature d’image symétrique des signaux et la coïncidence des bords.

Ici, nous voyons clairement que les signaux sont égaux et opposés, et qu'ils sont de la même amplitude. Les bords sont propres et qui coïncident entre eux. Ceci indique que le réseau FlexRay permet une communication entre les nœuds et le régulateur du FlexRay. Ce test vérifie efficacement l'intégrité du bus à ce stade dans le réseau FlexRay et, si un ECU (nœud) particulier ne répond pas correctement, le défaut pourrait provenir de l’ECU même. Le reste du bus devrait fonctionner correctement.

Il peut être nécessaire de vérifier l'état des signaux présents sur le connecteur de chaque ECU sur le réseau FlexRay, à titre de vérification finale. Les données au niveau de chaque nœud sont toujours les mêmes sur le même bus. N'oubliez pas qu’une grande part des données sur le réseau sont critiques pour la sécurité, alors N’UTILISEZ PAS de sondes à perçage d’isolant sur les lignes FlexRay !

Informations techniques - FlexRay

FlexRay est un système de bus rapide, déterministe et tolérant aux défauts pour l'industrie automobile.

Le protocole FlexRay® répond à cette demande avec une technologie haute vitesse, déterministe et tolérante aux défauts. Spécialement conçu pour les réseaux embarqués, FlexRay ne remplace pas les réseaux existants, mais fonctionne plutôt de concert avec des systèmes déjà bien établis, tels que le gestionnaire de réseau (CAN), le réseau local d’interconnexion (LIN) et le transport de système supports axé sur les supports (MOST).

Un réseau embarqué, avec FlexRay agissant comme l'épine dorsale, offre un déterminisme en matière de contrôle du moteur et de tolérance aux défauts pour contrôle et pannes de moteur pour les fonctions de direction et de freinage, ainsi que d’autres applications de sécurité avancées.

Dans FlexRay, la période de cycle est divisée en deux parties : Une statique, pour les messages critiques, et une dynamique, pour les messages moins importants. La portion statique a un déclenchement temporel, tandis que la portion dynamique est déclenchée par les événements. Par exemple, un nœud de transmission de messages aux freins serait dans la portion statique, alors qu'un nœud de transmission d'informations sur le système audio serait dans la portion dynamique.

FlexRay - par rapport au CAN - offre une bande passante nettement supérieure de 10 Mo/s.

AT125-2(FR)

Déni de responsabilité
Cette rubrique d’aide est sous réserve de modifications sans préavis. Les informations contenues dans la présente sont soigneusement contrôlées et sont considérées être correctes. Ces informations présentent un exemple de nos études et conclusions, et elle ne constituent pas une procédure définitive. Pico Technology n’endosse aucune responsabilité en cas d’inexactitudes. Chaque véhicule peut être différent et nécessiter des réglages uniques en matière d’essais.